Jean-Luc Guillemenet Plumes de Bourgogne
Jean-Luc GuillemenetPlumes de Bourgogne

Les guêpiers d'Europe

La rencontre (15 mai 2013)

En mars et avril, j'ai consacré une journée par semaine à la recherche des zones potentielles de nidification du guêpier d'Europe. Avec l'aide de Google Earth, j'ai déterminé une dizaine de spots entre Petit-Noir et Navilly en Basse vallée du Doubs que j'ai bien sur visité et analysé.

La semaine dernière en affût sur un martin pêcheur (que je n'ai pas vu), j'ai eu la chance de les voir arriver dans l'après-midi. Voir n'est pas le mot exact, je les ai d'abord entendu, grace à l'excellent site internet de Gérard Olivier sur les chants d'oiseaux en Bourgogne www.chants-oiseaux.fr, j'avais mémorisé leur chant très particulier.

Une colonie d'une vingtaine d'oiseaux venait d'arriver, pour moi c'était une première, tout simplement MAGNIFIQUE, reconnaissable à leurs couleurs et leur vol si particulier.

Ni une ni deux, déplacement de l'affût, mise en place d'une branche perchoir, le plus discrètement possible (avec l'affût Tragopan non plié sur le dos et très lentement), dix petites minutes après avoir analysé lumière, arrière plan et positionnement, deux guêpiers sont venus se poser sur ma branche.

Quel instant magique, le règlage de l'appareil était fait, 450mm f8 1/500, une pression sur le bouton de la commande à distance pour ne pas faire de vibration à la prise de vue, et une rafale de 8 images était enregistrée sur la carte SD. Puis 250 photos allaient suivre.

Deuxième session, lundi 13 mai en fin d'après midi, stupeur, plus que 2 couples sur la zone. Quelques oiseaux observés sur la rive d'en face, où est le reste de la colonie ?

2 heures d'attente et toujours ces 4 guêpiers, peu importe, mise en place d'un perchoir et écrasement des hautes herbes pour faciliter la prise de vue.

Mardi 14, début d'après midi, arrivée sur le spot, tous les oiseaux sont là, une vingtaine d'individus, un bon stress m'envahit, un couple magnifiquement éclairé est posé sur le perchoir. Mise en place discrète de l'affût et en moins de 3 minutes, je suis opérationnel. A peine les règlages terminés que les deux locataires sont de retour, déclenchement, les photos sont dans la boîte. Fin de semaine, je vous relaterais mes analyses sur leur comportement.

 

Je n'ai qu'une hâte, c'est de partager ces instants fabuleux avec mon ami Jean-Paul de la région parisienne, qui m'a "refilé" son virus de la photo.

Sur

www.plumesdelaude.f​r

Tichodrome échelette

Tichodrome échelette

Faucon crécerelette 

Rémiz penduline

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Luc Guillemenet